Module, séance et situation pour concevoir l'enseignement de l'EPS

1 ère Partie : module, séance et situation pour concevoir l'enseignement

Par Lucie MOUGENOT (formatrice en EPS à l'ESPE d'Amiens).

SUITE

2 ème Partie : module, séance et situation pour concevoir l'enseignement

 

3 ème Partie : module, séance et situation pour concevoir l'enseignement

4 ème Partie : module, séance et situation pour concevoir l'enseignement

L'articulation entre les séances, les situations et le module.

L'erreur de base est de commencer par réfléchir à l'activité que l'on va proposer aux élèves.
Dés lors l'enseignant s'inscrit dans une séries d'actions "de faire".

Problème, l'apprentissage et le développement ne sont pas abordés dans cette approche.

Au contraire, il va falloir construire l'enseignement dans l'autre sens.
A savoir, partir des objectifs pour ensuite mettre en place des actions qui permettront aux élèves d'atteindre les objectifs que l'on a fixés.

L'objectif que je me fixe va dépendre:
- de ce que je veux que les élèves apprennent
- des programmes de l'éducation nationale en EPS

Généralement on peut associer un objectif du socle commun avec un objectif lié au développement des conduites motrices

La notion de module va s'articuler autour des objectifs établis par l'enseignant.

Un module s'organise à partir de la définition d'un objectif (en termes d'apprentissage ou de développement de ressources). Cet objectif est lui-même issu d'observations de l'activité des élèves, et mis en lien avec les programmes et le socle commun de compétences, de connaissances et de culture.

Des objectifs que l'on doit retrouver au cours des différentes séances.

Conseil : ne pas choisir une multitude d'objectifs.
Cibler au contraire un ou deux objectifs et les développer au maximum.

Une fois l'objectif identifié, chercher une activité physique adaptée.

La définition de l'objectif est suivie du choix d'une situation motrice qui doit être cohérente. Pour cela il est nécessaire de bien analyser ce que la situation motrice permet de développer. 

Proposer une première situation qui permette à l'enseignant d'observer ce que savent faire les élèves. Il est fondamental de ne pas les mettre en difficulté immédiatement pour pouvoir observer leurs acquis et favoriser leur engagement. Cette première situation doit être suffisamment ouverte pour permettre des choix. Tout le monde doit pouvoir agir, atteindre le but quelles que soient ses ressources, ses stratégies.

Exemple : pour un objectif de coopération, retenir une activité nécessitant des interactions entre les élèves sur la base de la coopération

On peut citer en coopération : les arts du cirque, l'accro sport, les activités gymniques de groupe

Pour un objectif basé sur la persévérance,  vous pouvez choisir une course de demi fond ou la natation

Pour un objectif basé sur l'adaptation à des environnements variés, cela pourra être du vélo, ou bien encore du  roller sous forme de parcours.

Pour un objectif d'adaptation aux autres, choisir par exemple des jeux collectifs.

Favoriser la prise d'initiative est essentielle pour que les élèves puissent exprimer leurs compétences et développer leurs ressources. Le module se construit pas à pas, il ne peut pas être construit en avance! L'enseignant alternera entre une situation dans laquelle l'élève va pouvoir développer ses compétences et visualiser ses progrès, et des situations d'apprentissage ciblées, différenciées pour que chacun progresse.