Confinement : comment faire bouger ses enfants chez soi ?

 

CORONAVIRUS  : suite à la situation actuelle qui invite au maximum toutes les personnes à rester confinées chez elles, se pose la question de l'activité physique des enfants.

Pour cela, nous vous proposons une série de tuto vidéos en motricité que vous pouvez réaliser avec ou sans matériel dans un espace réduit.

Nous restons ouvert également à toutes vos propositions d'exercices que vous voudriez partager .

Cliquez sur l'image pour accéder aux vidéos

 

Les bienfaits de l’activité physique chez l'enfant

Les avantages de l’activité physique pour les jeunes sont nombreux. Être actif a des bénéfices sur plusieurs aspects :

Le développement. L’activité physique favorise une croissance et un développement sains. En bougeant, l’enfant maîtrise de plus en plus d’habiletés motrices et fait travailler ses muscles. Il développe ainsi sa force, sa puissance et son endurance. Faire régulièrement des exercices d’étirement permet aussi d’augmenter sa flexibilité. Enfin, l’activité physique est une bonne occasion pour l’enfant d’améliorer sa coordination de même que sa posture, son agilité et son équilibre.

La condition physique. Une personne active voit ses capacités cardiorespiratoires et cardiovasculaires augmenter, ce qui favorise le contrôle du poids et du taux de sucre ou de cholestérol dans le sang. L’activité physique diminue donc le risque de souffrir d’une maladie du coeur, de diabète, d’obésité et de certains types de cancers à l’âge adulte.

Le poids. L’activité physique est une bonne façon d’augmenter la dépense de calories. Bouger peut ainsi réduire le risque de souffrir d’embonpoint ou d’obésité. Cela est d’autant plus important que les individus qui sont obèses dès l’enfance sont plus susceptibles de l’être toujours à l’âge adulte.

Les os. Les activités qui demandent à l’enfant de supporter son poids, comme lorsqu’il grimpe, ou qui le font sauter permettent d’augmenter la densité de ses os et donc leur résistance. Ce type d’activité améliorerait également l’organisation interne des os, ce qui les rendrait plus solides.

La santé affective. Les enfants actifs ont une meilleure estime d’eux-mêmes, se font plus confiance et ont une meilleure image de leur corps. L’activité physique contribue aussi à réduire le stress de même que les symptômes de dépression et d’anxiété.

La réussite scolaire. L’activité physique peut améliorer les résultats à l’école pour plusieurs raisons. D’abord, les sports nécessitent de mémoriser des règles et des séquences de mouvements ou de prendre des décisions rapides. Par ailleurs, le fait de bouger activerait certaines zones du cerveau et augmenterait l’apport en sang que celles-ci reçoivent. De plus, la confiance et la relaxation que procure l’activité physique stimuleraient les habiletés intellectuelles de l’enfant. Enfin, les jeunes qui sont actifs adopteraient un meilleur comportement et développeraient un plus grand sentiment d’appartenance à leur école. Tous ces facteurs aideraient l’enfant à mieux fonctionner à l’école.

Actualités