Conseils d'organisation des séances d'EPS à la maternelle

Conseils d'organisation des séances d'EPS à la maternelle

Conseils d'organisation des séances d'EPS à la maternelle

Conseils d'organisation des séances d'EPS à la maternelle

Lucie MOUGENOT (formatrice en EPS à l'ESPE d'Amiens) nous a proposé en introduction, l'article des 7 petits conseils pour bien démarrer vos séances d'EPS à la maternelle.

Elle poursuit maintenant par une série de conseils sur l'organisation de vos séances d'éducation physique en maternelle.

 

En classe, en regroupement, expliquer aux enfants pourquoi on change de salle

 

 

Il est important d’expliquer aux enfants ce qu’il va se passer et surtout de leur donner envie d’y aller.

De plus, les premières consignes sont plus faciles à donner en classe que dans une salle d’EPS ou dans la cour.

 

Sortir de la classe avec le groupe, en chantant, pour se rendre sur les lieux de pratique

 

 

L’enseignant part en marche arrière, à l’avant du groupe pour voir tout le monde et diriger le groupe.

Le fait de chanter attire les enfants vers soi et permet d’éviter d’avoir à les « rappeler à l’ordre ».

 

En arrivant dans la salle EPS, commencer tout de suite à pratiquer dans la mesure du possible

 

 

Faire asseoir les enfants par exemple en arrivant est une perte de temps, surtout si les premières consignes ont déjà été données en classe.

De plus, les enfants qui arrivent dans la salle EPS n’ont qu’une envie : jouer, courir…

L’arrivée dans la salle est l’occasion de commencer tout suite une entrée dans l’activité qui peut être un rituel évolutif au cours de l’année.

 

Avoir préparé le matériel et délimité l’espace

 

Le matériel doit dans la mesure du possible être prêt. Les moyens et les grands peuvent après quelques séances participer à l’installation, mais dans un premier temps c’est trop complexe ; mieux vaut limiter les moments de flottement pour ne pas perdre le groupe.

L’espace doit être clairement délimité, pas avec des plots mais tracé au sol (craie, cordelettes, lattes en caoutchouc…). La participation des élèves au rangement est en revanche possible quand il s’agit de petit matériel.

 

Limiter les regroupements et changements d’organisation

 

 

Les regroupements sont importants, en fin de séance voire au milieu, mais il ne faut pas trop en proposer car cela prend parfois beaucoup de temps. Profitez au maximum du temps passé dans la salle EPS pour pratiquer. L’organisation spatiale est aussi importante et ne peut trop changer dans une séance voire entre deux séances.  Par exemple proposer un jeu collectif puis des ateliers fait perdre énormément de temps car il faut tout remanier et vite, pendant que les enfants sont inactifs, puis redonner de nouvelles consignes.

 

Faire pratiquer tous les enfants en même temps

 

 

S’organiser pour qu’il y ait un temps de pratique conséquent pour chacun. S’il y a des ateliers, en proposer assez pour que chacun puisse répéter une dizaine de fois ce qu’il y a à faire avant de changer. Il est possible de doubler les ateliers (en lancer par exemple). Pour les parcours, prévoir beaucoup de matériel, ou plusieurs circuits pour éviter les files d’attente et bousculades. Pour certains jeux collectifs (par exemple en GS le jeu de l’horloge, ou le jeu du béret) couper le groupe en deux après avoir joué deux ou trois fois avec tout le monde pour expliquer les règles. Les enfants seront davantage impliqués et concernés. D’autres jeux collectifs permettent de faire jouer l’ensemble de la classe en même temps comme les jeux de déménagement, les jeux de poursuite (minuit dans la bergerie, éperviers).

 

Ajouter un commentaire