Cycle 2 Acrosport, 4 Etapes de séquence de découverte

Cycle 2 Acrosport, 4 Etapes de séquence de découverte

Cycle 2 Acrosport, 4 Etapes de séquence de découverte

Cycle 2 Acrosport, 4 Etapes de séquence de découverte

 

CLIQUEZ CI DESSOUS SUR LA VIDEO échauffement préalablement proposée pour enchainer sur la proposition de séance de Lucie MOUGENOT (formatrice en EPS à l'ESPE d'Amiens). 

 

 

Voici une présentation en 4 étapes pour aborder en cycle 2 l'activité Acrosport.

 

 

 

NOTA : durant cette phase le rôle de pareur n’est pas abordé car il est très complexe et les figures construites ne sont pas hautes ni renversées. Il n’y a pas de forte prise de risque, l’objectif est de développer les interactions et contacts entre élèves, + la représentation de son corps dans l’espace.

Chaque étape ne dure pas forcément une séance mais peut en comporter plusieurs car la répétition est importante.

 

Etape 1 : découverte

 

 

Objectif:

Interagir avec son camarade pour créer des figures originales. Maîtriser collectivement un équilibre.

Le but :

Par deux, choisir un mot de trois ou quatre lettres, et écrire ces lettres avec son corps les unes après les autres pour représenter le mot.

Phase 1 :

Les élèves sont par deux, ont un espace de travail défini sur des tapis. Ils ont 5 minutes pour trouver et répéter avant de montrer leur mot au groupe (des exemples peuvent leur être fournis pour qu’ils choisissent). Des feuilles et stylos sont disponibles, si besoin, pour que les élèves représentent leurs lettres avant de les faire avec leur corps.

Consignes :

Faire chaque lettre séparément, par deux, en se touchant. Ne pas dévoiler son mot aux autres.

Critères d’observation pour les spectateurs :

Lors de la présentation du mot au groupe classe, le mot doit être deviné par le groupe.

 

Activité de l’élève : par deux, les élèves cherchent un mot, l’écrivent en majuscules sur une feuille et cherchent à représenter les lettres une à une, dans l’ordre.

Activité de l’enseignant : il passe de groupe en groupe pour guider les élèves, sans leur montrer de solutions, mais en les questionnant sur ce qu’ils veulent faire et comment ils comptent le faire. En outre, il rappelle le but.

 

Phase 2 :

Une fois que tous les élèves ont trouvé et représenté leur mot, ils passent devant les autres, assez rapidement. Les spectateurs lèvent la main pour donner le mot identifié.

Selon les cas, les élèves et l’enseignant pourront encourager, féliciter et réguler à propos de :

  • l’orientation dans l’espace : si les lettres ne sont pas dans le bon sens, ou si certains ont écrit au sol et non debout dans un espace vertical.
  • L’originalité des figures : commencer à identifier ce qui fait qu’une figure est originale, complexe, drôle…
  • Les différentes façons de former une lettre selon les groupes.

Durant cette étape il est important d’encourager les élèves et de valoriser ce qui est réussi : la forme, la tenue de la lettre (qq seconde le temps que tout le monde la voie), l’orientation, l’originalité…

Remarque : il est fort possible que les formes des lettres ne soient pas bien proportionnées, voire peu lisibles. Cela n’empêche pas les élèves de réussir à représenter et à construire des lettres.

Phase 3 :

Même situation, maintenant que les élèves ont expérimenté une fois et participé à une mise en commun (donc en entendu d’autres stratégies, vu d’autres formes…) on recommence une fois en changeant de mot.

 

Reprise de la phase de mise en commun.

 

Institutionnalisation :

« Pour représenter un mot, il faut orienter sa figure pour les spectateurs, la faire verticale (debout), être en contact avec son camarade et maintenir la position en comptant jusqu’à 3. »

 

Etape 2 : enrichissement

 

 

Une fois que les élèves sont en réussite sur la première étape sur 2 mots choisis (les 4 critères de réussite), le jeu peut recommencer avec cette fois-ci un mot tiré au sort. Les élèves n’ont donc plus le choix du mot.

Exemples : AMER FOU CE2 VIDE MOU FORT MAMI LION…

 

Même démarche que l’étape 1.

 

Etape 3 : enrichissement et complexification

 

 

Cette fois-ci, un même mot est imposé à plusieurs duos (à différencier selon les groupes).

 

Phase 1 :

Les élèves repartent dans une phase de recherche par deux de 5 à 10 minutes.

 

Phase 2 :

Mise en commun : tous les élèves qui ont eu le même mot enchaînent leurs lettres en même temps, deux ou même trois fois si besoin. Entre chaque passage, on compare les lettres : la façon de les réaliser. Cela permet de commencer à parler des critères de réalisation.

Par exemple : le T. Deux groupes se collent dos à dos avec les bras écartés, dans un groupe les élèves rentrent leur tête mais pas dans l’autre : pourquoi est-il important de renter sa tête… Le N : dans un groupe un élève est debout, se penche en avant pour poser ses mains au sol à 50cm, sur les pieds de son camarade ; son camarade est debout. Dans un autre groupe, le premier est debout, le second fait une chandelle, son copain lui tient les pieds sur son buste, et il lève un ou deux bras pour faire la dernière barre verticale. Comparer la réalisation tout en mettant en avant les réussites de chaque groupe.

 

Phase 3 :

L’enseignant relève quelques lettres intéressantes parmi celles présentées.

Tous les groupes repartent essayer de faire une seule lettre en fonction de ce qui a été observé : nouvelle expérimentation.

L’enseignant donne des contraintes plus précises en fonction des réponses des élèves. Elles peuvent être différenciées selon les groupes.

Par exemple : essayer de faire le N avec un gymnaste qui n’a pas les pieds au sol.

Faire un O sans être assis par terre…

 

A cette étape il peut être intéressant de photographier les productions. A partir des différentes photos, les élèves pourront composer des mots en classe pour ensuite enchaîner les lettres en EPS la séance suivante.

 

Etape 4 : réinvestissement

 

 

L’enseignant et les élèves choisissent un mot plus long (par exemple « acrosport » ou « école »).

A partir du travail déjà mené jusque là, les élèves vont devoir l’écrire dans l’espace en respectant certaines contraintes et en étant par trois (construction du rôle de joker).

Par exemple les deux O ou E ne doivent pas être les mêmes, pour une lettre au moins il ne doit y avoir que deux appuis au sol…

 

Phase 1 :

Expérimentation, répétition. Le joker change à chaque fois, il se tient proche de ses camarades, les aide si besoin et observe si c’est réussi. (Le joker n’est pas forcément pareur car les figures n’ont pas encore de hauteur ni de renversement trop important).

 

Activité des élèves : ils expérimentent et répètent de nombreuses fois les lettres, unes par unes déjà.

Rôle de l’enseignant, observe, passe dans les groupes et régule en fonction des propositions.

 

Phase 2 :

A partir d’une mise en commun ayant permis de regarder 2 ou 3 groupes enchaîner ses lettres, amener les élèves à aborder la notion d’enchaînement et à trouver des idées permettant de fluidifier cet enchaînement.

 

Phase 3 :

Objectif : enchaîner les formes successivement en respectant:

  • l’orientation par rapport aux spectateurs
  • la tenue des figures
  • le contact entre les gymnastes.

Pour enchaîner les figures procéder par étapes ; par exemple :

  • les faire d’abord les unes après les autres
  • idem en se déplaçant à chaque fois un petit peu dans le sens de l’écriture
  • limiter les déplacements inutiles et trouver son rôle : à chaque fois un seul gymnaste bouge (par exemple celui à droite fait demi tour, le joker se place en face, le troisième passe derrière, aide éventuellement et  ainsi de suite de la gauche vers la droite).
  • enchaîner ensuite sans se parler.

 

Cette dernière étape peut prendre plusieurs séances, et aboutir à chaque fin de séance à la démonstration de 2 ou 3 groupes pour mettre les idées en commun, et rappeler les consignes.  Démonstration de tous lors de la dernière séance.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire