La prévention santé à l'UNSS : l'activité physique

 

Docteur Recchia revient sur l'organisation d'une journée de sensibilisation UNSS auprès de 400 élèves de l'académie de Clermont-Ferrand.

Au cours de son intervention, Monsieur Recchia a abordé les sujets du sommeil, de la nutrition et de l'intérêt du sport pratiqué dès le plus jeune âge.

Extraits de son interview :

L'UNSS, c'est l'apprentissage pour la France de plus de prévention et de moins de dépenses de santé.

Tous les différents acteurs de l'UNSS ont la capacité aujourd'hui d'être des promoteurs de la prévention.

Ce pays qui a besoin de rassembler, de responsabiliser, qui doit apprendre à faire respecter l'autre, doit entendre la chose suivante :

Il existe 35 000 professeurs d'EPS en France qui ont bac + 5, avec le niveau d'un médecin, qui peuvent être des ambassadeurs de la santé partout dans le pays pour les 9200 établissement scolaires.

Fort de mes 1000 interventions depuis 40 ans, 1 intervention par semaine, je peux vous assurer la chose suivante. C'est grâce à l'éducation, à l' information, à  l'initiation que l'on peut susciter non seulement l'éveil de l'enfant, mais également promouvoir la formation à la santé du professeur des écoles, du professeur des collèges et du professeur  des lycées.

En conclusion, VIVE LE SPORT, VIVE L'UNSS vive Clermont-Ferrand une ville formidable !

 

Les bienfaits du sport pour préserver sa santé

 
1 - Le sport répare les cellules et améliore le fonctionnement de l'organisme 
 
Cerveau :  il existe des preuves irréfutables qui indiquent que le sport aide grandement à améliorer les fonctions mentales. L’activité physique prévient aussi le rétrécissement de votre cerveau lié au vieillissement.
 
Immunité : l’exercice physique modéré contribue à augmenter l’immunité. D’abord, en améliorant la circulation sanguine, les cellules et les autres substances du système immunitaire peuvent circuler plus facilement dans le corps.
 
Amélioration cardiovasculaire : les activités physiques d'endurance, d'intensité moyenne et pratiquées régulièrement, s'accompagnent d'une réduction des risques de mortalité. Elles permettent de diminuer la fréquence du coeur au repos et à l'exercice. Elles réduisent également la pression artérielle et améliorent le passage du sang dans les artères.
 
L’appareil respiratoire : la pratique régulière d'une activité physique améliore la circulation de l'oxygène dans les poumons et l'oxygénation des muscles impliqués dans l'exercice. 
 
 
2 - Le sport améliore l'espérance de vie dans de bonnes conditions : le sport améliore les fonctions neurologiques, osseuses et cardio-vasculaires tout au long de la vie.
 
Le risque de décès prématuré est diminué chez les personnes physiquement actives par rapport aux personnes qui ne font pas de sport. Ces résultats sont valables quels que soient l'âge.Par ailleurs, chez l'enfant et l'adolescent, le sport favorise le développement des os et des articulations.
 
 
3- Le sport te permet d'harmoniser et d'assurer une bonne croissance
 
 
Les apprentissages multiples et la pratique de nombreuses activités physiques entre 6 et 11 ans assurent à l’enfant un développement harmonieuxdans sa croissance. La pratique d’activités physiques raisonnablecontribue au bon développement et au renforcement du squelette, des muscles et des articulations. 
 
D’autre part, la masse musculaire représente 25 % du poids total à la naissance et près de 40 % à l’âge adulte. La majorité de ce gain survient à la puberté, et est favorisé par la pratique physique.
 
 
4- Le sport améliore les fonctions neurologiques - {c’est bon pour la mémoire}
 
 
De nombreuses études ont prouvé que l’exercice physique permettait d’améliorer :
- les performances intellectuelles, 
- la santé mentale(moins d’anxiété, moins déprimé, plus extraverti)
- la mémoire.
 
 
5- Le sport garantit d'améliorer sa respiration. 
 
 
Quel que soit l’activité sportive, le seul moyen d’aller chercher l’oxygène qui est dans l’air ambiant c’est de bien respirer ! L’oxygène de l’air inspiré parvient au niveau des poumons, puis est transporté dans le sang pour parvenir enfin dans les muscles. La qualité de la respiration est donc très importante.
 
 
7- Bien s'entrainer permet de bien dormir : le sommeil est un acte fondamental.
 
 
Les personnes sportives et dynamiques dorment mieux que les autres. La pratique régulière d'un exercice physique est en effet favorable au sommeil puisqu'ellediminue le stress et l'anxiété, et élimine les douleurs. L'activité physique contribue également à synchroniser l'horloge interne, ce qui augmente le bien-être.
 
Il est également fondamental de bien comprendre et d’appliquer les 3 piliers suivants en association avec la pratique d’une activité physique afin de préserver au mieux sa santé :
 
 
6- Une bonne nutrition améliore le niveau de performance et le sport permet de mieux comprendre l'intérêt d'une alimentation adaptée
 
 
Quel que soit son niveau d'activité physique, il est nécessaire d'avoir une alimentation variée et équilibrée afin d'apporter à l'organisme les éléments indispensables à son bon fonctionnement. Chaque aliment est composé de macronutriments (protéines, glucides et lipides) et de micronutriments (vitamines, minéraux, fibres, oligoéléments et antioxydants). Chacun de ses éléments joue un rôle bien spécifique dans le fonctionnement de notre organisme.
 
 
8- Eau : Boire de l’eau 1 verre par heure et pendant l’effort
 
 
Bien plus que le manque de nutriments énergétiques, la déshydratation est la première cause de fatigue ! Pour 1 litre d’eau non renouvelée, l’organisme perd 20% de ses capacités physiques.
• ne pas attendre d’avoir soif pour boire
• Boire suffisamment d'eau tous les jours, tout au long de la journée, un verre d’eau toutes les heures entre les repas, d’autant plus quand on est actif on a le temps de perdre beaucoup d'eau avant de ressentir la soif. 
• Boire un demi-litre d'eau environ deux heures avant une activité.
• Boire tout au long de l'activité, suffisamment pour remplacer l'eau perdue par la sueur. Dans le cas d'activités aérobiques intenses, une personne peut perdre plus d'un litre sous forme de sueur en une heure.
 
 
9- Diminuer la consommation desucre : puissant addictif et destructeur de santé
 
 
Le nombre des personnes atteintes de diabète est passé dans le monde de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014 ! En 2015, on a estimé que 1,6 million de décès étaient directement dus au diabète.
 
En France : 3 millions de personnes sont diabétiques et environ 500.000 Français sont diabétiques sans le savoir.
Matériel Sport et Motricité