filtre Filtres
Le sport, vecteur d'inclusion et de partage

Le sport, vecteur d'inclusion et de partage

Le sport, vecteur d'inclusion et de partage

En partenariat avec le Comité Handisport du Puy de Dôme.

Dans le cadre de sa visite au centre départemental multisport handi 63 de Pont du Château, Madame la Ministre des sports, Laura Flessel pose le constat :

 " Les enfants en situation d'handicap en école primaire ne pratiquent pas d'activité physique."

 A ce titre, la Ministre des sports et son homologue, Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'éducation) vont mutualiser leurs compétences à la prochaine rentrée pour que ce public puisse pratiquer.

Question d'Actibloom : "Pourquoi est il encore important de parler d'inclusion en 2017 ? ".

" Aujourd'hui, nous sommes ici dans un merveilleux site qui permet de pratiquer une multitude d'activités sportives pour des personnes en situation d 'handicap. Aujourd'hui, lorsqu'on parle du sport, on dit que c'est un vecteur d'inclusion et de partage. Aujourd'hui, la population valide pratique beaucoup plus d'activités qu'une population en situation d'handicap. Dans ce deuxième cas, l'une des principales raisons et que l'on ne connait pas les lieux où pratiquer." 

Madame la Ministre veut utiliser son quinquennat pour valoriser la pratique pour les personnes en situation d 'handicap.

Au cours de sa visite différentes activités lui ont été présentées : le tir à l'arc, la sarbacane, la carabine laser, des activités pour les non voyants également avec le torball par exemple. On a la possibilité dans cette salle unique en France de pratiquer en fauteuil du basket, du badminton.

"Tout ce panel d'activités peut ainsi répondre aux possibilités des uns et des autres dans sa singularité. Encore faut il le dire, le voir, c'est une obligation pour nous, c'est  un devoir citoyen ".

 

Ajouter un commentaire