Oral EPS du CRPE : Les consignes en EPS, Parties N°2, 3, 4, 5, 6

PARTIE N° 2 : La classification des consignes et leurs fonctions

PARTIE N°3 : Formuler et anticiper

Anticiper au mieux les consignes est essentiel. La préparation à l’écrit permet d’être bien plus précis et de réfléchir à leur cohérence et simplicité.  Le recours à l’écrit permet aussi d’y réfléchir bien plus que si c’est juste anticipé « dans sa tête » car on peut se relire, revenir, dessus.

Exemple de formulation des règles d’un jeu asymétrique la première fois : le jeu de la baguette CE2 ou cycle 3 :

« Nous allons aujourd’hui jouer à un nouveau jeu qui s’appelle le jeu de la baguette. C’est un jeu qui oppose deux équipesil va falloir gagner contre l’autre équipe. La première équipe, les rouges, auront  avec eux ce petit objet (le montrer) qui est la baguette. Le but du jeu va être pour les rouges de transporter la baguette d’un bout à l’autre du terrain sas se faire attraper. Alors attention ! Ce qu’il y a de très difficile c’est que chez les rouges, il n’y a qu’un seul joueur qui va pouvoir transporter la baguette dans sa main ! Autrement dit, une fois que vous aurez choisi qui, parmi vous, prend et cache la baguette dans sa main, vous ne pourrez plus en changer, ni vous faire de passes entre vous. Donc au signal de départ, les rouges, vous démarrez derrière la ligne là bas, et vous vous débrouillez pour que le porteur de baguette puisse arriver de l’autre côté. Pendant ce temps, l’autre équipe, les bleus, vont empêcher les rouges d’arriver. Pour cela, au signal, vous démarrez en face, derrière l’autre ligne, et vous allez devoir toucher les rougesqui arrivent vers vous. Quand un rouge est touché, alors les deux joueurs sont immobilisés, ils ne peuvent plus du tout bouger ! Le rouge et celui qui l’a touché. Donc ce qu’il y a de difficile pour vous les bleus, c’est que vous ne pouvez toucher qu’un seul joueur.

Au final, le jeu s’arrête quand plus personne ne bouge. Soit vous êtes immobilisés sur le terrain, soit vous êtes un rouge et vous avez réussi à franchir la ligne adverse. Dans ce cas là, c’est très bien et personne ne peut vous attraper. A ce moment-là je dirai « ouvrez les mains » et tous les rouges ouvriront leurs mains bien haut pour qu’on sache où est la baguette. Les rouges auront gagné si la baguette est de l’autre côté de la ligne. »

L’enseignant ensuite fera les équipes, placera les élèves derrière leur ligne de départ et pourra leur réexpliquer leurs droits et leurs devoirs et s’assurera que chacun a bien compris le sens du jeu. Plusieurs parties seront nécessaires pour que tous puissent comprendre et respecter les règles. Ensuite, les stratégies de jeu pourront évoluer et s’adapter à celles mises en place par les adversaires.

PARTIE N°4 : Les conditions de transmission des consignes

Partie N° 5 Comment optimiser la compréhension des consignes ?

Partie N° 6 : Les mauvaises interprétations habituelles

Quand les élèves détournent les consignes, plusieurs cas de figure sont possibles :

  • les consignes, la tâche ne sont pas adaptées aux capacités des élèves : c’est la première chose à faire pour l’enseignant, s’assurer qu’elles sont adaptées. Le cas le lus fréquent en EPS est une trop grande complexité des consignes : par exemple il y a des rôles différents, ou plusieurs choses à faire en même temps.
  • Les élèves peuvent aussi détourner les consignes : ils font tout autre chose. Ceci est un signe qui montre que ce qu’on leur propose ne répond pas à leurs attentes ni à leurs préoccupations.

Parfois, la répétition de la tâche permettra aux élèves de respecter au bout de quelques essais les consignes mais parfois non, c’est donc à l’enseignant de s’adapter.