Tir à l'Arc, Échauffement, Enfants de 8 à 12 ans

Tir à l'Arc, Échauffement, Enfants de 8 à 12 ans

non

Tir à l'Arc, Échauffement, Enfants de 8 à 12 ans

Tir à l'Arc, Échauffement, Enfants de 8 à 12 ans

Avec Anthony ROUGER du club du Stade Clermontois Archerie de Clermont-Ferrand.

Série d'exercices en vue d'échauffer les muscles qui seront sollicités pour les séances de tir à l'arc.

Vidéos suivantes, partie N°2, les Consignes de Tir, Partie N°3, le tir sur la cible, Partie N°4, les conseils de mise en place, Partie N°5, le jeu des cibles de couleur

Les conseils d'Anthony : Au tir à l’arc, l’échauffement revêt une importance cruciale. Il favorise l’augmentation de la température du corps, ce qui contribue à optimiser la coordination des mouvements (les récepteurs sensoriels sont plus sensibles lorsque la température corporelle augmente), à réduire les lésions de la zone musculo-tendineux (les muscles sont plus aptes à réagir, les tendons et les ligaments s’étirent plus facilement) et pour finir, le corps et tout l’organisme sont préparés à l'activité physique.
Chez les enfants, il est donc important de prendre de bonnes habitudes dès les premières séances. L'échauffement est une étape importante, permettant de rentrer progressivement dans la pratique de l'activité. Il doit durer une dizaine de minutes.

L'échauffement proposé ici n'est qu'un exemple parmi d'autres, néanmoins il se veut simple et reproductible par les enfants de part son cheminement logique. Libre à vous de le faire varier en gardant en tête cet aspect !

Exemple :

1) La nuque

On commence par baisser le menton vers la poitrine puis on le relève vers le haut plusieurs fois ("OUI"), puis on tourne la tête de gauche à droite plusieurs fois ("NON").
Ensuite, on fléchit la nuque vers la droite en dirigeant l'oreille vers l'épaule ; on refait le mouvement vers la gauche.

2) Les épaules

On écarte les pieds à la largeur du bassin.
On effectue des circonvolutions avant et arrière des épaules une par une, puis les deux en même temps en passant par le point le plus en avant, le plus en arrière, le plus haut, le plus bas.
Ensuite on fait des battements avec les bras, en alternant un bras qui étire vers le ciel et un qui étire vers le sol.

4) Le Haut du dos

Bras tendus, paume des mains accolées, buste fixe, on balance les bras vers la gauche, puis vers la droite, en utilisant le haut du dos.
Ensuite, on peut introduire un mouvement proche du tir à l'arc : le bras gauche, tendu, part à droite tandis que le bras droit simule l'armement. On utilise ici les muscles du haut du dos pour resserrer les omoplates.

5) Les coudes

Bras gauche tendu, paume de main tournée vers l'extérieur, bras droit à l'équerre, on pose la main droite sur le coude. Puis on ramène la main gauche à l'intérieur, et on étire le bras gauche, paume de la main vers le haut (pronation). On refait le mouvement une dizaine de fois, puis une dizaine de fois avec l'autre bras.

6) Les poignets

Pour faire des rotations des poignets, on prend les mains l'une dans l'autre accrochées par les doigts, coudes resserrés.
On effectue une dizaine de rotations dans un sens, puis dans l'autre.

7) Les doigts

Pour les doigts, on tends les bras devant soi. On pianote dans le vide avec les doigts, de plus en plus fort, puis de manière synchrone on serre les mains de plus en plus fort. La sensation de chaleur se ressent jusqu'aux épaules, à ce moment là on relâche.
On termine par des étirements des avant-bras. On tend un bras vers l'avant. On fléchit le poignet à 90°. Avec l'autre main, on ramène progressivement les doigts vers soi, et on répète l'exercice en changeant de main.

Ajouter un commentaire